Prépare ton boardbag en 5 étapes

Préparer son Boardbag en 5 étapes

Bien préparer son boardbag pour partir en trip quelques jours ou plus longtemps, ça demande quelques astuces, histoire de ne rien oublier, et d’acquérir quelques tips et autres trucs pour que vous puissiez rapidement faire vos cliques et vos claques et partir rider la vague…On te les file en 5 étapes, c’est parti !

1. Fais ta liste

Oui, on ne le répètera jamais assez, on démarre toujours par faire la liste des trucs à emporter, genre pour pas oublier LE truc qui pourrait te sauver la vie à l’autre bout du monde, et là, on te renvoie à notre article sur comment bien préparer son kitetrip. C’est vraiment la liste qui te permettra de partir sur de bonnes bases et valider le reste. Ne nous remercie pas, on vient de te sauver la vie 😉

  • Etape 1: imprimer la liste, la personnaliser.
  • Etape 2: préparer hors boardbag les éléments retenus sur cette fameuse liste.
  • Etape 3: coller la liste dans le boardbag, cette étape vous permettra de ne pas oublier votre matos, et votre cerveau sur la plage de vos vacances 😉

 

2. Nettoie nickel ton boardbag

 

Ben oui, c’est ce genre de truc que l’on ne fait… JAMAIS mais qui risque encore une fois de te sauver la vie (si, si !). Donc l’idée c’est de bien nettoyer son boardbag AVANT et APRES le trip. Ben oui, on a tendance à l’oublier, mais lorsque l’on se rend par delà nos frontières, on a tendance à emporter et à rapporter ensuite de jolis et microscopiques compagnons qui peuvent ne pas être les bienvenus dans ton home sweet home.

Donc on sort le boardbag et là, plusieurs options de nettoyage s’offrent à nous:

  • la version « vinaigrette »: on lave à grande eau savonneuse (avec du savon noir c’est nickel) et on rince le tout avec une eau vinaigrée 2/3 d’eau et 1/3 de vinaigre blanc
  • la version « remède de grand-mère »: On saupoudre la totalité du boardbag avec de la terre de Sommières, argile naturelle à fort pouvoir détachant et dégraissant. Laisser la poudre agir toute une nuit puis aspirer le lendemain.
  • la version « shampoing sec »: On saupoudre de shampoing sec (optez pour un produit écolo) et on attend pendant 15-30 minutes puis passez à l’aspirateur
  • la version « vaporetto »: on utilise un nettoyeur vapeur + quelques gouttes d’huile essentielle au choix d’arbre à thé, lavande, menthe ou encore clou de girofle

 

3. Organise et protège dans ton boardbag

 

L’idée étant de bien avoir à l’esprit que personne à part toi ne va prendre en considération la chair de ta chair, la prunelle de tes yeux, ta richesse intérieure… bref, ton matos de kite, cette étape n’est à ne surtout pas négliger. En trip, on prend généralement 2 voiles, et 2 planches différentes, plus le reste à savoir combi, harnais, kit de réparation et autres, le tout étant d’être bien calé pour éviter de ressembler à un sherpa en pleine ascension de l’Everest. Donc, un seul maître mot à avoir à l’esprit : COMPACTER. Et un peu d’organisation de ton boardbag sera nécessaire.

  • Primo, tu vires les sacs de tes ailes pour alléger le poids final, et tu prends un sac léger de compression pour quand même pas galérer quand tu seras sur le spot.
  • Tu places les ailes en premier dans ton boardbag, ce sont elles qui feront ce petit matelas qui protègera ton ou tes précieux twintips et surfkite. Donc, si tu as entre 2 et 3 ailes, tu intercales avec les planches que tu auras au préalable protégé au niveau du rail/nose/tail.
  • Tu enlèves TOUS les ailerons que tu placeras avec des vis supplémentaires et le tourne vis multifonctions dans une pochette à part, voire dans la pochette de ta barre. Idem, faudra protéger particulièrement le nose et le tail de ton surf (ça mériterait un petit tuto, qu’est-ce que t’en penses ?)
  • Tu utilises ta serviette de bain, ta combi, ton gilet, un filet avec à l’intérieur tes boardshorts, maillots de bains et autres sous-vêtements pour créer un matelas supplémentaire entre les planches et ton harnais et ta barre ( que tu glisses dans sa pochette/filet).
  • attache ensemble ce gros sandwich par des sangles pour que rien ne puisse bouger pendant le voyage
  • Petite astuce: pense à glisser à l’intérieur de ton casque tout ce qui pourrait être contondant et fragile à la fois
  • Si tu es arrivé(e) à ce niveau de l’article, tu as dû comprendre qu’il va te falloir un brin investir dans des filets type filets de lavage, de façon à glisser à plat tout ce dont tu auras besoin. Pense aussi à prendre 2 à 3 sachets de congélation zippés pour mettre les affaires mouillées à ton retour, le pain de wax, la crème solaire, tout ce qui pourrait malencontreusement couler et bousiller l’ensemble de ton boardbag.
  • Une fois ton boardbag rempli, il te faudra bien vérifier que les flancs (et donc les rails de tes boards) soient bien protégés.

 

Préparer son Boardbag en 5 étapes Préparer son Boardbag en 5 étapes

 

 4. Pèse ton boardbag

 

Il est un adage qui marche pour les êtres humains et aussi pour les boardbag (et tout autre engin à soupeser): aucune balance ne pèse le même poids, donc ANTICIPONS !

Le fait de peser ton boardbag te permettra de savoir si tu es ou pas dans les clous par rapport à ce que préconise la compagnie aérienne que tu vas prendre pour ton trajet. On te conseille vivement de prendre une marge de 3 kilos à l’aller. Oui c’est beaucoup, mais c’est pour ton bien: le premier kg, c’est le kilo fantôme, la marge variable qui fait que la compagnie et toi ne serez jamais d’accord sur le poids total de ton bagage (un peu comme pour un décompte lors d’une manif). Ce kilo de marge ne sera pas de trop pour t’éviter la mauvaise surprise et le paiement d’un supplément.

Pourquoi les 2 kilos de marge supplémentaire ? On te voit venir de loin, et tu penses qu’on le sait pas que tu vas revenir avec des trucs improbables en cadeau à ta moitié (parce que oui, t’es bien parti sans elle), à ton frère/coloc/pote (parce que le pauvre, il a pas pu venir avec toi sur ce coup-là), à toi-même (pour que tu aies preuve matérielle des pures sessions que tu viens de vivre)… Et de la tonne de sable que tu vas rapporter. Parce que oui, on a des doutes sur le fait que tu nettoies bien nickel ton matos avant de partir, parce que comme tous les autres, nous y compris, t’auras voulu rider jusqu’à la dernière minute sur ce spot de rêve !

5. Dégaine le premier

 

 Alors, là il ne s’agit pas de préparer son boardbag à proprement parler, mais bel et bien de se préparer à enregistrer son boardbag rapidement, c’est à dire parmi les premiers voyageurs. Cette attitude vous permettra de mieux passer, car les pros ou les gros boardbags, passent mieux en dbut d’enregistrement. Ca ne tient à rien, mais c’est comme ça.

Autre chose et non des moindre: pense à imprimer et à avoir sur toi les conditions de transport de la compagnie (et de les lire avant, hein !). Cela t’évitera une éventuelle entourloupe et un supplément, car certains matériels nautiques sont acceptés encore sans supplément, et ce au bon vouloir de l’hôte.ss.e lors de l’embarquement. Mieux vaut donc être pourvu.

Si malgré tout ça, il arrivait malheur à ta vie, ton oeuvre, saches que pour le faire valider par la compagnie, il faudra le faire constater lors de la récupération de ton bagage.

Donc, passage obligé au service bagages le faire constater et repartir avec un papier tamponné ET signé sur l’instant, il y aura moins de discussion par la suite. Ensuite, et selon la compagnie évidemment, tu auras 15 jours pour transmettre:

  • ta carte d’embarquement, ton étiquette de bagage, donc à ne pas jeter à la poubelle dans un excès de rangement aigu
  • un devis de réparation d’un shapeur/réparateur pro (ou une attestation validant l’impossibilité de réparer)
  • la facture d’achat

 

Te dire que les conditions varient selon les compagnies est un doux euphémisme, et qu’obtenir réparation sera loin d’être une sinécure ! Alors, on reprends depuis le début: protège bien ton matos dans ton boardbag, relis depuis le début… Et aussi prends un bon boardbag 😉

Sinon, des expériences et des moments de solitude à partager ? On est toute ouïe 😀

Préparer son Boardbag en 5 étapes Préparer son Boardbag en 5 étapes

Une réponse à “Prépare ton boardbag en 5 étapes

  1. Bonjour,
    Je conseille fortement la compagnie Emirates. Les boardbags sont embarqués gratuitement car la compagnie les intègre dans la franchise de bagage, qui est de 30 ou 35 kilos selon les destinations. Toute la zone Afrique et Asie est super bien desservie via un stop à Dubaï.
    Par ailleurs, sur nos deux dernières destinations avec Emirates (Sri Lanka et Afrique du Sud) nos board bags sont toujours arrivés dans le même avion que nous et sans dommage, à l’aller et au retour. A mon avis, cela dépend fortement de la qualité des prestation de transport des bagages dans les aéroports qu’Emirates achète auprès de ses prestataires.
    A côté, British Airways et Air France sont loin du compte …
    Bon vent,
    Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Support